• 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10
Recherche
Image aléatoire
Galerie
En ligne
1 Visiteur, 0 Membre, 0 Modérateur, 0 Administrateur en ligne.

Total : 1
 
Syndication 2013, année de l'environnement dans la wilaya de Tizi-Ouzou
L’année 2013 s'achève. Une année marquée dans la wilaya de Tizi- Ouzou, par un plan d'actions et un travail remarquable sur l'environnement. C'est le moins que l'on puisse dire. De nombreux projets visant la protection de l’environnement et l’amélioration du cadre de vie des citoyens ont été lancés . Certains ont abouti , d'autres sont en cours de concrétisation. Conscients, en effet, de la gravité de la dégradation de l’environnement, des organisations de la société civile, les institutions élues et l’administration locale, ont décidé d’agir, pour tenter de réduire, à défaut d’endiguer, ces atteintes à l’environnement, qui se traduisent essentiellement par la prolifération des décharges sauvages, avec 1500 dépotoirs anarchiques recensés à travers tout le territoire de la wilaya.
Le souci de la protection de l’environnement est devenu dès lors, un élément rassembleur qui a fédéré autour d’un même objectif, administration, élus et citoyens.
Ainsi, deux événements principaux, nés d’initiatives locales, ont marqué l’année 2013 dans la wilaya. Il s’agit de la relance du "concours Aissat Rabah" récompensant les deux communes et les quatre villages les plus propres, dont la cérémonie de remise des prix a été organisée le 13 octobre passé, et la tenue, le 28 du même mois, des Assises de wilaya sur l’environnement.
La relance du prix Rabah Aissat a fourni l’occasion à 12 communes et 39 villages en lice d’organiser des actions de nettoyage et d’embellissement de leur environnement. Les villages lauréats de cette compétition écologique, à savoir Zoubga (commune d’Illilten), Ait Khelifa (commune d’Abi Youcef), Ait Zellal (commune de Souamaa) et Takhlidjt (commune d’Abi Youcef), ont obtenu, chacun, un prix de cinq (05) millions de dinars, destinés selon les gagnants à améliorer davantage l’environnement et le cadre de vie des villageois.
De leur côté, les deux communes lauréates, à savoir, Azeffoune et Tizi Rached, ont été récompensées, chacune, avec une somme de 10 millions de dinars, en guise d’encouragement à poursuivre leurs efforts en matière de préservation de l’environnement.
Le deuxième grand évènement ayant marqué l’année 2013, ayant trait à la protection de l’environnement, est l’organisation par le wali, le 28 octobre dernier, des "Assises de wilaya sur l’environnement".
La rencontre a été sanctionnée par près d’une centaine de recommandations, dont certaines applicables dans l’immédiat, qui ont été concrétisées par l’organisation d’opérations de volontariat au niveau du chef-lieu de wilaya et dans plusieurs autres communes.
Ainsi, une dizaine d’opérations de nettoyage, initiées par la wilaya à travers ses différentes directions, ont été organisées au niveau du chef-lieu de wilaya durant l’année 2013. Depuis 2010, pas moins de 50 opérations similaires ont été initiées par la wilaya.
Ces deux initiatives ont été précédées par des opérations de volontariat organisées durant les week-ends, de manière régulière dans certaines localités et sporadiques dans d’autres, depuis le début de l’année 2013, par des associatifs et des comités de villages.
Le mouvement associatif qui était jusqu’aux années 2000 tournée vers l’activité culturelle, a commencé à s’intéresser de plus en plus aux questions environnementales. Un intérêt qui s’est traduit par la naissance de nombreuses associations écologiques, actives sur le terrain, à l’instar des "Amis du Djurdjura" "Vers le vert", "Association pour la jeunesse innovatrice et l’environnement" (AJIE), "Sève", "Eco planète", "SOS nature" et "Tachemlit".
Plus d’une trentaine d’associations écologiques et de nombreuses autres associations qui ont intégré la protection de l’environnement dans leur programme activent actuellement sur l’ensemble du territoire de la wilaya. En plus de ces opérations de nettoyage initiées localement, l’Etat a inscrit au profit de la wilaya plusieurs projets destinés à améliorer le cadre de vie des citoyens.
En matière de mise en place d’installations des équipements de traitement des déchets, la wilaya a bénéficié, au titre des trois plans quinquennaux, d’une enveloppe globale de 3, 276 milliards de DA, pour la réalisation de 7 centres d’enfouissement techniques CET, dont3 sont opérationnels, 1 en cours de réalisation, alors que le3 autres font l’objet d’oppositions de riverains. Ces CET sont destinés au traitement des déchets ménagers de 50 communes sur les 67 que compte la wilaya, soit un taux de couverture 75%.
Beaucoup reste donc à faire . De nombreuses communes manquent de moyens matériels et humains pour la collecte de déchets en sachant que la wilaya de Tizi-Ouzou ne dispose actuellement que de 295 véhicules de collecte des déchets ménagers.
Les actions visant à protéger l’environnement se traduisent par ailleurs par d’autres projets formulés et soumis à l’inscription, par la wilaya de Tizi-Ouzou, dont une étude pour la réalisation et l’équipement de déchetteries et une proposition de sites pilotes pour l’introduction du tri sélectif à travers l’opération pilote "Tri Sélectif - Quartier propre" au niveau de 2 sites (l’un en milieu urbain et l’autre en milieu rural). Autrement dit, c encore du pain sur la planche pour 2014.
T.B